blog-image

News Decembre 2020

  • dHENRY
  • 23/12/2020
  • (Durée de lecture : 2 mn)

Kubernetes permet l’automatisation du Datacenter. Par conséquent, les serveurs vont être remplacés par des Raspberry Pi4 (64Bits). Je vais mixé des 2,4 et 8 Go de Ram. Côté architecture, j’essaierai de rester avec 6 unités et le switch principal va être remplacé par un switch 1000Mbps.

Pour réduire la maintenance, je n’ai pas intégré les serveurs de stockage (Fichiers et bases de données) dans le cluster Kubernetes. J’ai créé un serveur de fichier de type Glusterfs et un serveur pour les bases de données Postgres, tous deux étant facilement réplicables, si besoin.

Le but n’est pas de tout doubler, mais de trouver une solution permettant rapidement la reprise d’activité en cas de crash.

Je procède actuellement à l’installation de Nextcloud et Matrix. L’isolation des données sur des serveurs distincts, permet de réduire les tâches d’administration de sauvegardes/restaurations, qui restent confiées à BackupPC et BorgBackup pour les sauvegardes externalisées.

Etant reparti de zéro, j’ai également révisé l’intégralité de la procédure d’installation Kubernetes.

Le cluster Kubernetes est démarré, avec un seul Worker (Raspberry Pi 4 - 8Go - 64bits), le temps de libérer la place pour les futurs Workers.

Les étapes :

  • Isolation des données NextCloud et Matrix via Glusterfs sur une seul serveur. Le disque SSD est chiffré par Luks.
  • Isolation du serveur SGBDR Postgresql sur un seul serveur.
  • Installation de deux serveurs Kubernetes (Master/Worker)
  • Création des storages NextCloud et Matrix dans Kubernetes
  • Installation des containers/configurations pour NextCloud et Matrix –> Production.
  • Installation de la partie Monitoring (Prometheus/Grafana)

+++

Poster un commentaire

Désolé, la réponse à la question Captcha est incorrecte
Merci. le message est dans le tuyau :)
Désolé, il y a un problème dans le tuyau, veuillez réessayer plus tard :(
Un champs est invalide

Commentaires (non traduits)

Pas de commentaires